Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grégory Baudouin

Grégory Baudouin

Patriote et Républicain, ancien membre des Troupes Aéroportées, Président-Fondateur du Cercle Jean Moulin, mes références sont Jean Pierre Chevènement, Jean Moulin et le Général de Gaulle


Le jour où j’ai rencontré Daniel Cordier par Grégory Baudouin, Président du Cercle Jean Moulin (part 12)

Publié par Cercle Jean Moulin sur 24 Septembre 2014, 22:07pm

Catégories : #Cercle Jean Moulin, #Grégory Baudouin

 

Tout n’était pas vraiment fini pour autant. Nous avions imaginé un plan comme une transition dans le sens où nous n’étions pas dépositaire de sa mémoire, ni des témoins des faits mais des transmetteurs. Il acceptait de bonne grâce et ce fut lui qui nous indiqua où nous pourrions faire ce plan, c'est-à-dire devant son bureau. Je suis là avec Daniel Cordier devant sa bibliothèque face au soleil couchant de la croisette. Dans un souci de plaire, il n’avait de cesse que de questionner nos caméramens :

 

  • Alors je me mets comment exactement ? Je fais quoi ? On est bien là ? C’est lui la vedette dit il en me désignant.

 

Moi qui tremblait à l’idée de la rencontre quelques heures auparavant, lui qui avait su nous mettre tant à l’aise. Avant la rencontre, je m’imaginais encore ces collabos en train de fomenter dans mon dos quelques coups pendables afin de faire capoter notre projet et espérant surtout avoir pour cible collatérale ma mère, Secrétaire Générale de la FNDIRP au grand damne de certains militaires de salon pour ne pas dire d’opérette. Je ne savais pas qu’il me faudrait me battre encore et encore contre l’ennemie de l’ombre pour ce que ce projet aille jusqu’à son terme et que le film soit projeté devant un auditoire respectable en nombre et en qualité alors que le Préfet organisait une manifestation avec la famille de Jean Moulin ce même soir.

 

  • Monsieur Cordier, Junior aimerait faire une photo avec vous.

 

Il faut croire que le petit lui avait tapé dans l’œil. Junior qui ne connaissait pas même le nom de Daniel Cordier avant que je ne lui parle du projet et qu’il ne voit le téléfilm avait droit à une photo perso, photo qu’il accepta de bonne grâce de faire avec moi. Afin de ne pas être en reste, JMB mettait l’appareil photo sur le mode retardateur et ainsi nous immémorions cette journée en la fixant dans l’histoire, la petite histoire.

 

Pendant que mes arsouilles rangaient le matos, je présente à son auteur « la République des Catacombes » afin qu’il m’y mit un petit mot. En guise de dédicace, ce fut presque un roman qu’il m’écrivit en 4ème de couv. Je ne lisais bien sur pas sa prose à l’instant par correction et par politesse. Mal m’en pris car lorsque j’ouvrais le livre une fois dans la voiture, ce n’est pas un sébyre que j’y découvrais mais quelques hiéroglyphes que je fus incapable de traduire par endroit. Je ne fus d’ailleurs pas le seul. Bah, ce n’était pas tant ce qui était noté qui compté mais le fait qu’il m’ait fait la dédicace. N’ayant pas fait Champollion en seconde langue, juste allemand en première, anglais en seconde et l’espagnol naturellement, je demandais une fois rentrée à ma muse et cerveau laquelle ne parvint pas non plus à résoudre la totalité de l’énigme.

 

Tout était dans les sacs, il nous fallait prendre congé. Daniel Cordier nous redit qu’il souhaitait voir le résultat mais surtout qu’il tenait à voir le résultat avec nous et qu’il tenait à nous inviter à « un gueuleton ». Nous pensions la première invitation en début d’entretien pour de la convenance mais devant son insistance et le fait qu’il nous fit cette « proposition » à plusieurs reprises, nous ne pouvions qu’accepter avec plaisir, il ne restait plus qu’à caler nos agendas de Ministre et là ce ne serait pas une mince affaire.

 

Une poignée de main amicale et ferme vint conclure cette après midi riche en émotion et en savoir.

Le jour où j’ai rencontré Daniel Cordier par Grégory Baudouin, Président du Cercle Jean Moulin (part 12)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents