Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grégory Baudouin

Grégory Baudouin

Patriote et Républicain, ancien membre des Troupes Aéroportées, Président-Fondateur du Cercle Jean Moulin, mes références sont Jean Pierre Chevènement & Jean Moulin.


Paix entres les hommes et les femmes de bonne volonté par Grégory Baudouin

Publié par Grégory Baudouin sur 10 Février 2015, 21:10pm

Catégories : #Grégory Baudouin, #la Chronique

 

 

__dessin_715

DSK en procès, les femmes et les femens ne lui disent pas merci. Elles sont néanmoins toutes présentes au procès. LE procès de l’année, de la décennie si ce n’est du siècle si on écoute certaines chiennes qui ne gardent que leur paradigme, pardon parangon de vertu. Alors, bien-sûr, si j’émets la moindre objection, je serai taxé de misogynie, de machisme, j’en passe et des meilleurs ; enfin disons les choses, je serai un gros con lourdingue et libidineux. Il n’empêche. Les frangines qui se rendaient aux soirées libertines pour ne pas dire aux partouses de DSK n’étaient pas la moldave mineure qui est sur un trottoir ou une aire de repos. Au passage, j’adore la sémantique de la bien pensance qui veuille que l’on dise « partie fine ». Il est vrai que la soirée libertine, c’est pour le tout à chacun, et quant à la partouse, c’est pour le prolo. Le résultat est le même, les corps sont à poils, on fait l’amour avec de parfait(e)s inconnu(e)s ou tout juste rencontré(e) au cours de la soirée, juste pour le plaisir des sens mais c’est plus chicos. Ca fait « hip » car oui là aussi, il ne faut pas dire que ça fait plus classe, ça c’est pour la basse classe; hip, c’est pour nos ci-devant.

 

On peut vouloir dire quelque chose et que le sens n’en soit pas compris par le lecteur. Je pense là aussi à ma correctrice d’orthographe qui tous les soirs s’arrache les cheveux à essayer de rendre français certaines tournures sorties trop rapidement de mon malade esprit. Passons…. C’est pourquoi les sms, s’ils sont une forme de communication, ne sont pas communications. Dans ces textes courts, comme dans les tweets, on ne fait passer aucune émotion, il faut aller à l’essentiel. On passera sur le sébire qu’utilisent certains à la limite du Champollion perfectionné pour en faire la traduction. On voit là des drames se créer, d’où le fleurissement des LOL (palindromes, rappelez-vous [oh vous suivez ?]) et autres MDR voire PTDR à chaque fin de sms afin de faire comprendre à l’autre qu’on ne se fout pas de lui. Ne serait-il pas plus simple et plus rapide de prendre son téléphone et dire les choses ? Oui, mais ça c’était avant. C’est aussi une forme de lâcheté qui permet de dire les choses sans avoir besoin de les dire.

 

Mais à l’heure ou la saint commerce, pardon la saint Valentin arrive, bien-sûr il est agréable de lire un sms tendre avec un « Je t’aime » (et non pas jtm) ou « j’ai envie de toi » (et non G envi 2toi) ; mais n’était-il pas meilleur de se le dire les yeux dans les yeux, ou dans l’oreille de l’autre, blotti nu dans ses bras ? Bien-sûr, il est agréable de recevoir un sms avec « j’ai envie de te …. » (censuré), mais dans ce cas, n’est-il pas plus agréable de le faire plutôt que le dire ?

 

Ah bah non ! Il ne faut pas le dire, il ne faut surtout pas l’écrire, il ne faut pas même le penser ; auquel cas, vous risqueriez d’avoir quelques associations de femmes qui viendraient vous conter fleurette devant le barreau plutôt que vous le tenir.

 

Ah décidément, l’heure du repos n’est pas arrivée, que la Force soit avec l’Homme afin de régler LE conflit de l’humanité, celui de l’homme et de la femme, Salut et Fraternité.

 

 

 

Paix entres les hommes et les femmes de bonne volonté par Grégory Baudouin
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents