Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grégory Baudouin

Grégory Baudouin

Patriote et Républicain, ancien membre des Troupes Aéroportées, Président-Fondateur du Cercle Jean Moulin, mes références sont Jean Pierre Chevènement & Jean Moulin.


« sans nuance, c’est non » par Grégory Baudouin

Publié par Grégory Baudouin sur 11 Février 2015, 19:35pm

Catégories : #Grégory Baudouin, #la Chronique

2015.02.11 

« 50 nuances de Grey ». Aujourd’hui est sortie LE film que la ménagère de moins de 50 ans et plus attendait le plus. Je devrais dire la ménagère de moins de 50 ans et plus qui a envie de s’encanailler. Car bien sûr les culs-serrés et les culs-bénis, qui sont bien souvent les mêmes, eux ne l’attendent pas.

 

Mon épouse et moi-même n’iront pas voir ce film. Déjà parce qu’en général les adaptations cinématographiques d’œuvres écrites sont de piètre qualité ; il suffit de voir, enfin voir…, le catastrophique  Da Vinci Code. Et puis, en particulier, parce que pour qui est de sortir des sentiers battus de la bien pensance en matière de sexualité, ce film n’est qu’un Arlequin saupoudré de menottes. Il n’a donc aucun intérêt. On constate que la gente féminine en est néanmoins friande et que, fait inédit, les ventes en pré-réservations avaient explosé et étaient du fait de ces dames. De là à dire que ces dames ont quelques manques à demeure et souhaiteraient plus d’imagination ou de rêves ?

 

A ce propos, puisque le film n’est interdit qu’aux moins de 12 ans, ce qui est une connerie monumentale, il serait bon de dire à ces gamines qui vont découvrir quelques levrettes menottées et autres assauts lubriques au fessier marqué que la vraie sexualité ce n’est pas ça. Ça peut AUSSI être ça, mais pas au quotidien. Pas plus que la sexualité n’est faite au quotidien de tournantes dont se gavent les ados via le net. Mais où est donc le charme de la vieille cassette VHS trouvée chez tonton ou papy au fond d’un placard alors qu’on venait y chercher une serviette de bain?

 

Il serait bon de dire aussi à ces gamines que ce roman à l’eau de rose n’a pas plus de réalité que Ghost, Dirty Dancing et autres Pretty woman.

 

Il est des films que nous aimerions voir vrais, comme Pearl Harbor. Il en est d’autres que nous aimerions ne pas savoir basés sur la réalité, comme Outrage. Mais les films ne sont bien souvent que le reflet de notre société, tout comme la Légion Etrangère est le reflet de la géopolitique mondiale. Avant 39 elle était composée d’Espagnols, de Polonais ; après 45, c’était des Allemands ; après les années 50 – 60 c’était des Indochinois et des Algériens et Marocains ; dans les années 90 – 2000 c’était des Russes, Yougoslaves, enfin tous les pays de l’est ; et aujourd’hui c’est de nouveau l’Afrique et l’Afrique noire.

 

Bouh, j’ai divergé. Alors, il parait que nous allons nous fader ce film en une triologie. Désolé pour son auteur mais il est des trilogies comme des trios qui restent d’anthologie et nous marquent pour toujours. La Guerre des Etoiles (X2) en est, Matrix en est, le Seigneur des Anneaux (non pas X2) en est ; 50 nuances de grey n’en sera pas. Il vaudrait alors mieux, plutôt que perdre argent et 2heures , laisser notre esprit voguer au gré de nos phantasmes, rester sous la couette, sur une croix de Saint André (ou ailleurs), et les réaliser plutôt que les rêver.

 

En la matière, fasse que l’heure du repos n’arrive jamais, que la Force soit avec ces messieurs, Salut, Fraternité et Baisers.

 

« sans nuance, c’est non » par Grégory Baudouin
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents