Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grégory Baudouin

Grégory Baudouin

Patriote et Républicain, ancien membre des Troupes Aéroportées, Président-Fondateur du Cercle Jean Moulin, mes références sont Jean Pierre Chevènement & Jean Moulin.


Moderne donc traditionnelle et d’avenir par Grégory Baudouin

Publié par Grégory Baudouin sur 24 Août 2015, 21:47pm

Catégories : #Grégory Baudouin, #la Chronique

Les Kmers verts se déchirent par médias interposés, les pros gouvernement et les antis ne se parlent plus. La famille Lepen  se déchire, les pros Jean-Marie et les antis se déchirent. Le vieux veut même venir à l’université d’été, quand l’héritière veut le lui interdire. Les « frondeurs » se « rassemblent » quand le parti solférinien fait son université d’été. Les ex-UMP se tirent à hue et à dia. Les centristes font un remake du trotskysme. A deux ils font une tendance, à trois un parti, à quatre avec un copain à l’étranger, une internationale. Jean-Pierre Chevènement quitte le parti qu’il a fondé…. Bref c’est un bordel incommensurable dans les partis en France.

 

 

Concernant le parti solférinien, que d’aucuns appellent encore le parti socialiste, Jean-Pierre Chevènement a justement dit qu’il ne pouvait plus se dire socialiste, et il sait de quoi il parle, lui qui en fut l’un des fondateurs et qui y fit la pluie et le beau temps, qui fit et défit les majorités avec le CERES puis avec Socialisme et République. Le Chè nous dit que ce parti ne peut plus porter cette épithète du fait de sa politique mais aussi du fait de sa sociologie. Ce parti, à l’instar de la SFIO, est arrivé au bout d’un cycle. Sur cela, le patron n’a pas tort, il a même raison.

 

Pourquoi ? Parce qu’à l’aube des grandes révolutions, parce qu’à l’aune des grandes crises, le peuple français, très politique, s’est détourné des partis pour se regrouper au sein de cercles et autres clubs.  Ce fut le cas au moment de la grande Révolution française. C’est dans ces clubs qu’a germé l’idée même de révolution, mais aussi de république et des différents acquis suivants tels que l’abolition des privilèges. Au cours de la seconde guerre mondiale, de Gaulle se défiait des partis, il les considérait comme étant l’une des causes, si ce n’est le moteur, de la défaite. Il a fallu toute la persuasion, le charisme et l’autorité de Jean Moulin pour que ceux-ci soient intégrés au Conseil de la Résistance.  

 

Jean-Pierre Chevènement avait fait adopter un programme de salut public au MRC dans l’esprit du CNR, dans l’esprit de ce que fut le Pôle Républicain, la maturation en plus.  Certains, trop préoccupés par d’autres ambitions, s’empressèrent de l’éditer pour mieux le mettre sous le boisseau afin de mieux satisfaire des destins particuliers. Ce qui me fait dire que je ne renie en rien mes années passées au sein de Debout La République de Nicolas Dupont-Aignan, pas plus que je ne soustrais un mot du communiqué que j’ai fait passer lorsque j’ai démissionné de mes fonction de Conseiller National. Mais NDA essaie de faire un rassemblement des Patriotes.

 

C’est peut-être à côte du parti, des partis que viendra encore une fois le renouveau de la France. En ce sens, le pari de République Moderne est peut-être un pari sur l’intelligence, un pari sur l’avenir. Jean-Pierre Chevènement ne sera vraisemblablement jamais Président de la République (quoique…) mais son esprit peut y être tant il est regardé, écouté et respecté à gauche, comme à droite et même à l’étranger*. Il est de son vivant, à l’inverse de Mendès-France qui le devint à sa mort, une référence non pas uniquement pour la gauche mais pour la France, gauche et droite confondue.

 

Comme en 1789, comme en 1943, le salut viendra sûrement des Clubs, des Cercles, et peut-être dans quelques années parlera-t-on de ce Club qui a posé les bases d’une République Moderne, une République empreinte de traditions mais une République d’avenir et donc moderne.

 

 

Par le ciel, partout, pour tous, avec vigilance et persévérance, l’heure du repos n’est pas arrivée. Que le Force soit avec vous, Salut et Fraternité.

 

 *pour preuve la déclaration de Varoufakis, ex-Ministre de l’économie de la Grèce, ce week-end à Frangy en Bresse disant à Claude Nicolet, le bras droit du Chè : « Jean-Pierre Chevènement is a good man ». 

Moderne donc traditionnelle et d’avenir par Grégory Baudouin
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents