Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grégory Baudouin

Grégory Baudouin

Patriote et Républicain, ancien membre des Troupes Aéroportées, Président-Fondateur du Cercle Jean Moulin, mes références sont Jean Pierre Chevènement, Jean Moulin et le Général de Gaulle


Certes par Grégory Baudouin

Publié par Grégory Baudouin sur 3 Février 2016, 22:12pm

Catégories : #Grégory Baudouin, #la Chronique

8246, c’est le nombre d’islamistes radicalisés repérés en France. Contre toute attente, et à l’envers de la doxa médiatique, il semblerait qu’ils ne se soient pas radicalisés seuls, mais bien après contact humain, dans une mosquée, dans une cage d’escalier, sur un terrain de sport…

 

Certes, parmi ceux-ci on trouvera toujours une bande de pieds nickelés qui avaient acheté des billets de bus (sic) pour se rendre en Syrie, se former, acheter des armes, et revenir en bus avec leurs armes (re sic). Ceci afin d’aller faire des attentats dans les clubs libertins de Lyon. On voit là encore le niveau intellectuel et de frustration sexuelle de ces pauv’mecs.

 

Que tous, se soient radicalisés après une pratique plus ou moins rapide, si ce n’est expéditive de l’Islam radical, si ce n’est « normal », cela peut se comprendre, mais dans le sport, c’est un autre problème.

 

Avant, mais ça c’était avant, comme le dit la pub, le sport était un vecteur d’intégration. Il était un possible ascenseur social. Il y avait des règles, que respectaient le pratiquant, l’arbitre ou le juge, les spectateurs, la famille, et les supporteurs. Aujourd’hui, on voit de plus en plus la violence qui sort des tribunes. Les hooligans n’en ont plus le monopole, pour aller sur le terrain. Et c’est à qui discutera le plus, voir violement, les décisions de l’arbitre. On voit se créer des clubs communautaires. On voit les patrons de fédérations, qui acceptent de voir des filles jouer avec le voile, en football. On voit des gosses, qui refusent d’être nus dans les douches communes. Mais pourrait-il en être autrement quand on apprend que certain « grands » footballeurs pratique ceci. Eux qui sont complétement déconnectés de la réalité, par des salaires indécents. Eux qui se comportent, non plus comme des sales gosses pourris gâtés, mais comme de riches délinquants.

 

Il y a quelque chose de pourri dans le sport, qui avant, qu’il soit collectif ou individuel, se pratiquait en équipe, avec des valeurs, et l’esprit de camaraderie. Aujourd’hui, c’est l’individualisme qui prime. La recherche du profit, le tout pour sa gueule, et le sport bénévole. L’amateur devient de plus en plus difficile, si ce n’est une denrée rare. On ne parle alors même pas de l’obligation de résultat, qui amène dans son sillage les lignes et les cocktails. Les dopages deviennent endémiques, si ce n’est pandémique, et cela à tous les niveaux. En cela ils rejoignent les djihadistes, puisqu’il aurait été démontré sur tous ceux ayant perpétrés des attentats sur le territoire, qu’ils étaient tous chargés, c’est-à-dire dopés, ou plutôt camés. Mais à la différence du footballeur de haut niveau, les musulmans radicalisés qui sont passés à l’acte sur le territoire, avaient certes, eux, un certain bagage scolaire, si ce n’est un bagage scolaire certain pour certain.

 

Par le ciel, partout, pour tous, avec vigilance et persévérance, l’heure du repos n’est pas arrivée. Que le Force soit avec vous, Salut et Fraternité.

 

Certes par Grégory Baudouin
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents