Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grégory Baudouin

Grégory Baudouin

Patriote et Républicain, ancien membre des Troupes Aéroportées, Président-Fondateur du Cercle Jean Moulin, mes références sont Jean Pierre Chevènement, Jean Moulin et le Général de Gaulle


Le pacs et le mariage pour tous par Grégory Baudouin

Publié par par Grégory Baudouin sur 23 Avril 2018, 20:23pm

Catégories : #la Chronique, #Grégory Baudouin

Le pacs et le mariage pour tous par Grégory Baudouin

C’est aujourd’hui le 5ème anniversaire du mariage pour tous. A l’époque, copains et copines ne se battaient pas pour cela, au départ, disant qu’ils (ou qu’elles) ne voyaient pas pourquoi si les hétéros faisaient des conneries, ils (ou elles) se devraient de les singer. Mais quand les débats ont pris une autre tournure, que dans la rue s’est exprimé tout ce que la France faisait de plus rance, incluant la nièce de l’héritière et le gériatre, son futur 1er ministre putatif le, hélas toujours, Député de Hyères en passant par une bécassine, et tous les nostalgiques, conscients ou inconscients d’une France de révolution nationale accompagnée du banc, et de l’arrière banc des prie-Dieu intégriste, alors mes ami(e)s se sont mis en branle.

 

Je me disais que l’histoire ne se reproduit jamais, mais qu’elle a tendance à bégayer parfois, et de me souvenir du combat de Jean-Pierre Michel, Jean-Yves Autexier, entre autre, et de nombreux autres copains du MdC, qui à l’époque s’étaient battus pour imposer le PACS.

 

Nous avions eu les mêmes face à nous, la passionaria de la bible au parlement en tête. D’ailleurs, lorsque cette cul-bénis avait brandi la bible, au sein de l’hémicycle, j’avais été de ceux qui avaient demandé des sanctions contre elle, au motif qu’il s’agissait d’un crime et blasphème envers la République et ses valeurs, dont la laïcité, que de brandir un livre sacré, quel qu’il fut, dans cette enceinte.

 

Les débats au Parlement n’avaient pas été feutrés, et déjà dans la rue les civitas et fou de dieu ne tendaient pas la joue gauche, mais partaient en croisade contre l’impure. Déjà, à cette époque, nous ne désirions rien de plus que rendre égaux devant la loi, toute les personnes, quelque soit leur sexualité, qui ne dépendait que du privé. Mais les culs serrés ne l’entendaient pas ainsi. Leurs oreilles qui n’étaient pas rendus sourdes par quelques pratiques solitaires (ou communes,) entendaient faire rendre gorge, non profonde, à tous ces impis.

 

Las, le PACS ne permettait pas une égalité, mais était un pas vers celle-ci, que permis quasi le mariage pour tous, que fit adopter le plus mauvais Président de la 5ème, après moult et moult débats, temps, manifs, et violences, comme si il n’y avait pas plus pressant que cette réforme, et alors que partout ailleurs cette réforme passait, sans additif, comme une lettre à la poste, en une après-midi.

 

Comme l’art 1 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, qui déclare que « Tous les hommes naissent libres et égaux en droit », j’ai l’impression qu’aujourd’hui, malgré la quasi égalité en droit, les LGBT n’ont jamais été aussi oppressés, maintenant que « la parole s’est libérée ».

 

Par le ciel, partout, pour tous.

Avec vigilance et persévérance.

Que la Force soit avec vous.

Salut et Fraternité.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents