Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grégory Baudouin

Grégory Baudouin

Patriote et Républicain, ancien membre des Troupes Aéroportées, Président-Fondateur du Cercle Jean Moulin, mes références sont Jean Pierre Chevènement & Jean Moulin.


Vous chantiez et bien dansez maintenant par Grégory Baudouin

Publié par par Grégory Baudouin sur 13 Juin 2018, 19:56pm

Catégories : #la Chronique, #Grégory Baudouin

Vous chantiez et bien dansez maintenant par Grégory Baudouin

2018.06.13 Vous chantiez et bien dansez maintenant.

 

Le Président de la Région de Corse, une région au folklore affirmé, se propose d’accueillir les migrants de l’Aquarius. Dans ce cas, « se propose » est vraiment  la meilleure des formulations. Ce guignol mythomane et mégalomane se voit semble-t-il en Président tout cours. Est-ce que quelqu’un pourrait lui dire, lui susurrer, comme à un bon roi, qu’il n’est QUE Président de région, d’une région de la République Française et dépendant donc de la France et ce par la volonté électorale d’une minorité, arrivé en tête d’un scrutin où la majorité des électeurs ne s’est pas déplacée.

 

Il peut donc faire toutes les gesticulations, les provocations qu’il désire, toutes les déclarations qui lui traversent son génial esprit, il n’en est pas moins astreint à la légalité de la France à laquelle il appartient. Mais il en est une qui ne passe pas : l’absence de l’exécutif et du législatif de la Région à l’anniversaire de l’assassinat lâche du Préfet de la République Erignac par un terroriste issue de cette région. Même DAESH n’a pas (encore) touché à de tels symboles.

 

Il serait bien que l’Etat lui signifie la fin des pitreries, de la mi-temps et de la récréation. Combien de temps la France va-t-elle se laisser insulter par ce monsieur qui la déclare « amie de la Corse » ? Combien de temps allons-nous accepter de voir dans le « palais » de la Région le drapeau européen jouxtant le drapeau de la région corse et l’absence du drapeau tricolore français ? Et il se dit que le Président Jupiter accepterait de mettre dans la constitution une reconnaissance du peuple corse.

 

Stop, basta comme certains Corses diraient en italien puis le corse n’existe pas. Le corse n’existe pas. Pour qu’une langue existe, il faut qu’elle ait un écrit, or il n’existe pas d’écrit corse. Il ne s’agit donc là que d’un patois, certes chatouillant et chantant à l’oreille, mais un patois néanmoins.

 

Là où les habitants de Corse vont moins chanter, c’est dans quelques années, quand ils s’apercevront de la gestion catastrophique de la région où une hydre bicéphale est à sa tête. Visiblement un seul cerveau ne leur suffit pas. Car ils s’apercevront que non seulement rien n’aura changé, mais que tout aura empiré tant le peu qu’ils font va en dépit du bon sens et que pour le reste il n’y a que le néant, c’est-à-dire un immobilisme scandaleux inertie.

 

La nouvelle présidence se tournera donc vers l’Etat une fois de plus, car c’est une région sous perfusion, et demandera encore plus de subventions. Ce à quoi l’Etat pourrait leur répondre : vous chantiez et bien dansez maintenant.

 

Par le ciel, partout, pour tous, 

avec vigilance et persévérance, 

que la Force soit avec vous,

Salut et Fraternité.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents