Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grégory Baudouin

Grégory Baudouin

Patriote et Républicain, ancien membre des Troupes Aéroportées, Président-Fondateur du Cercle Jean Moulin, mes références sont Jean Pierre Chevènement & Jean Moulin.


En finir avec les territoires de tous les droits ...France Bonapartiste - Mouvement de l'Appel au Peuple. Hier, à 08:53 · 

Publié par via le Cercle Jean Moulin sur 12 Novembre 2019, 14:39pm

En finir avec les territoires de tous les droits ...France Bonapartiste - Mouvement de l'Appel au Peuple.  Hier, à 08:53 · 

 

France Bonapartiste - Mouvement de l'Appel au Peuple.

En finir avec les territoires de tous les droits ...

Face à la criminalité installée dans les « quartiers de tous les droits », la reconquête du terrain par la puissance publique est une nécessité absolue. Il n’y a pas d’autre solution que de mettre hors d’état de nuire ces délinquants qui ont bénéficié de trop de bienveillance politique et médiatique. Certains nous dirons que c'est aujourd'hui trop tard, que le mal est fait et que ces territoires sont totalement perdus pour la République. D'autres ne jurerons que par l'autre extrême, celui de l'envoi de l'armée, celui de la remigration ...

Non une autre voie est possible. Celle de l'Autorité vraie qui ne punie que les coupables.

C’est un vaste chantier qui ne peut fonctionner qu'à partir d'une planification sérieuse et de la mise en place de mesures d’exception s’apparentant à un état d’urgence.

Avant toute chose, il faut redonner du poids aux forces de l’ordre. Du poids en effectifs, dans toutes les unités dont notamment dans la gendarmerie mobile et chez les CRS. Il faut ensuite disposer de places de prison suffisantes en étant capable de libérer des places dans les prisons actuelles et de lancer le vaste plan de construction de prisons toujours repoussé.

Cela acté, la reconquête du terrain peut être lancée. Pour cela il faut systématiser la présence des forces de l’ordre dans les quartiers où elles ne vont plus ou presque plus aujourd’hui. Cette présence devra se faire, dans un premier temps, par des interventions privilégiant l’effet de masse et la surprise afin d’y extirper définitivement les bandes de délinquants.

L’appui de la mobile et des CRS, en deuxième échelon, en fonction de leurs moyens spécifiques, serait un atout pour l'occupation momentanée du terrain.

Il ne faut pas hésiter à prendre des mesures d’exception comparables à un état d’urgence. Un cadre légal donnant des pouvoirs exceptionnels aux forces de l’ordre sur un territoire donné, dans un temps limité et sous le contrôle des procureurs de la République. Les procédures judiciaires engagées passant par un renforcement, provisoire, des tribunaux afin que la justice passe vite, tout en respectant les droits de la défense.

En complément des mesures spécifiques de sécurité évoquées plus haut, il faut inventer le Service d’Action Sociale et Civique. La création de ce service, coordonné par le Préfet, doit se construire sur un socle de personnels de l’éducation nationale, des forces de « sécurité » et de la justice, des services sociaux, encadrant un personnel volontaire issue des « jeunes » retraités de l’institution militaire auxquels viendraient se joindre, pour des missions plus ou moins temporaires, des personnes de l’ensemble du monde du travail. Tous capables d’apporter savoir faire, rigueur et cohésion. Ces SASC seraient installés dans tous les quartiers nettoyés de la délinquance afin de redonner vie à ceux-ci en apportant tout le soutien possible à l'ensemble des populations.

#France #banlieue #autorité #insécurité #police #gendarmerie #insécurité #reconquête

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents