Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grégory Baudouin

Grégory Baudouin

Patriote et Républicain, ancien membre des Troupes Aéroportées, Président-Fondateur du Cercle Jean Moulin, mes références sont Jean Pierre Chevènement & Jean Moulin.


Attali vs Polony une chronique de Grégory Baudouin

Publié par via le Cercle Jean Moulin sur 3 Février 2020, 18:26pm

Catégories : #Grégory Baudouin, #la Chronique

Attali vs Polony une chronique de Grégory Baudouin

Suite à l’arrivée, et leur mise en quarantaine, à Carry le Roué, de Français revenus de Chine suite à la pandémie du Coronavirus, le Préfet de Région décide de l’organisation d’une réunion publique. Avant cette réunion, une femme s’écrit  « on nous cache tous ! On nous dit rien ». Pendant la réunion, à laquelle était convié aussi le Directeur de l’Agence Régional de Santé, celui-ci déclare à plusieurs reprises après avoir expliqué le pourquoi du comment qu’il n’y avait aucun danger « Il n’y a AUCUN danger, AUCUN danger ! ». Au sortir de la réunion, la même dame s’écrit  « on nous a enfumé » ! Donc, si on ne lui parle pas, on lui cache des choses ; si on lui parle, on ne lui raconte que du blabla. Moralité : il fallait venir lui parler et lui dire «  heuuuuuuuuuu... tu vas mourir ». Ainsi peut-être aurait-elle entendu ce qu’elle voulait entendre ; et encore à ce moment-là aurait-elle crié « vous voyez, je vous l’ai dit, il y a un complot ». Il n’y a pas de communication, il a complot, il y a communication, il y a complot. Et si on dit ce que la personne veut entendre, a fortiori, il y a complot.

 

Cette dame est tellement symptomatique de la situation de notre société. Quoiqu’on dise, quoiqu’on fasse cela ne va pas. Il en est de même avec les gilets jaunes et autres protestataires. Le fussent-ils à raison, il semble qu’il soit aujourd’hui impossible de réformer quoique ce soit en France. Or, il est nécessaire de réformer notre bon vieux pays, car celui-ci se meurt de ne vivre que sur ses acquis.

 

Alors, en parlant d’acquis, il est bien évident que ceux-ci ne doivent pas être bradés. Nous nous devons de trouver des solutions en allant vers le haut et non pas vers le bas, ce que fait notre gouvernement et notre Présidence. M Attali a beau jeu de vouloir donner des leçons à Natacha Polony, il n’empêche que les solutions du millionnaire Attali sont celles qu’il a délivrées comme conseiller officiel de François Mitterrand (déjà) et/ou comme conseiller occulte de quasi tous les présidents suivants. Il n’empêche que ce sont ces conseils qui nous ont amenés Maastricht et la lente érosion de notre pays, sa perte de souveraineté de par des solutions, des mesures toutes plus libérales les unes que les autres. Nous pouvons donc dire que si notre pays est aujourd’hui quasiment dans une impasse (et l’europe avec) c’est à cause de Monsieur Attali, et avant lui Monsieur Monnet comme le dit Jean-Pierre Chevènement, et qu’il est bien d’autres coupables tant les politiques ne semblent pas trouver d’autres solutions que dans l’européisme et le souverainisme.

 

J’inviterai donc mes lecteurs à suivre de plus près Natacha Polony, en particulier et le magazine dont elle est la rédactrice en chef, à savoir Marianne. Je les inviterai à relire Jean-Pierre Chevènement, Max Gallo, Didier Motchane, Régis Debray. Mais aussi, alors que se sont tenues ce week-end au Sénat les assises du Bonapartisme, à écouter, le discours du Prince Joachim Murat de la Maison Impériale. Celui-ci disait que « depuis 1939, c’est la première fois que se tiennent les assises du Bonapartisme. Nous vivons ensemble, dans une très belle salle, un moment important » ; car comme l’a dit Thierry Choffat, Président d’Honneur de France Bonapartisme et Président du Centre de Recherche et d’Etudes du Bonapartisme « le bonapartisme est un progressisme, il n’est pas un nostalgisme » ; ou Adeline Guibert « le passé est un phare que le présent doit allumer sur le chemin de l’avenir ». Oui, je reste persuadé que les solutions futures ne passent pas par le libéralisme ou le néo-libéralisme, mais par les Nations, j’ai bien dit LES Nations, qui sont le seul cadre démocratique existant à ce jour. Ainsi, les Citoyens votent à différents échelons dans les Nations, le parlement européen est une accumulation de parlementaires nationaux. Ce n’est pas du nationalisme que dire cela, c’est du Patriotisme ; c’est le souci de la souveraineté nationale et donc des Citoyens qui la composent, et en cela Jean-Pierre Chevènement a eu raison bien avant les autres. Trop ?

 

Ainsi ai-je parlé.

Salut et Fraternité

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents