Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grégory Baudouin

Grégory Baudouin

Patriote et Républicain, ancien membre des Troupes Aéroportées, Président-Fondateur du Cercle Jean Moulin, mes références sont Jean Pierre Chevènement & Jean Moulin.


Les fils de Pétain croissent et croassent, une chronique de Grégory Baudouin

Publié par via le Cercle Jean Moulin sur 14 Février 2020, 18:36pm

Catégories : #Grégory Baudouin, #la Chronique

Les fils de Pétain croissent et croassent, une chronique de Grégory Baudouin

Je suis révolté. Les fils de Pétain ont encore frappé. Ils croissent et croassent tant et plus avec les réseaux a-sociaux et le net en général. Benjamin Grivaux a retiré sa candidature à la ville de Paris parce qu’un petit d’homme de peu a balancé une vidéo, a livré aux chiens une sextape de celui-ci. Je ne suis pas pour la politique du président Macron, ni au niveau national ni au niveau local, où rien n’a été montré ni démontré, mais je suis de ceux qui ne supportent pas les hyènes qui ne se battent qu’en meutes ou seule mais anonyme derrière un clavier. J’ai subi le même genre de préjudices pour des conséquences semblables il y a quelques années, et je subodore que quelques personnes, membres de l’actuelle majorité municipale de Mâcon, n’hésiteraient pas à réitérer si je commençais à faire de l’ombre.

 

Nous avons des politiques qui font tellement peu cas de leurs paroles qu’ils ne savent plus que communiquer par les réseaux sociaux, et de façon épidermique ? A l’exemple du peroxydé des Etats-Unis. Tout n’est plus qu’apparences et communication, rien n’est plus politique, rien n’est plus vision et grands projets, tout est dans l’immédiateté et le sondage, le « buzz ». La trahison est aussi concomitante à tout cela, à l’instar de ce député viré du groupe majoritaire et qui n’a de cesse de « faire des coups » afin d’exister désespérément, comme ses apparitions avec la blonde d’extrême-droite et l’ex-homme fort du président.

 

Le président a voulu légiférer sur les « fausses informations », il serait bon de légiférer sur les droits et devoirs de ces réseaux afin d’en réguler le poids et l’influence. Il n’est de libertés qu’encadrées. Comme le dit Laurent Kupfferman « seule la seule liberté de conscience est une liberté absolue ».

 

Nous devions entrer dans une aire de la communication, nous devions entrer dans une aire du partage : nous n’avons jamais aussi seuls et isolés que derrière nos claviers et nos Smartphones à l’exemple de nos ados qui, bien que côte-à-côte, s’envoient des vidéos et communiquent via des applications. Ce net aurait dû, au vu de la masse des informations qu’il contient, nous aider à la réflexion, et c’est tout le contraire. On ne s’appuie en fait que sur les titres de sites de « REinformations » en ne cherchant que l’angle d’attaque. On minore tout ce qui aurait pu être grand ; on cogne, on lynche, on achève et on s’acharne post-mortem.

 

Je suis de ceux qui aimeraient rassembler ce qui est épars, mais la tâche est de plus en plus ardue dans une société qui se fait de plus en plus violente ; on tue physiquement pour un regard, on tue moralement et politiquement pour assouvir son propre destin, par bêtise ou par jouissance. Qui, y compris parmi ces vautours, n’a jamais rien fait de répréhensible aux yeux de la morale en général ou d’une en particulier ? Personne. PERSONNE ! PER SON NE !! Donc personne n’est à l’abri du retour de bâton dans son fondement. 

Aujourd’hui, je suis de ceux, quand bien même cela ne changera rien aux faits et/ou pour cette personne en particulier, j’apporte tout mon soutien à Benjamin Grivaux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents