Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grégory Baudouin

Grégory Baudouin

Patriote et Républicain, ancien membre des Troupes Aéroportées, Président-Fondateur du Cercle Jean Moulin, mes références sont Jean Pierre Chevènement & Jean Moulin.


COMMUNIQUE DE REPUBLIQUE ET SOCIALISME : municipales

Publié par via le Cercle Jean Moulin sur 1 Juillet 2020, 17:30pm

Catégories : #République et Socialisme

COMMUNIQUE DE REPUBLIQUE ET SOCIALISME : municipales

Veuillez trouver ci-joint un communiqué de République et Socialisme

 

 

Paris, le 30 juin 2020

 

 

 

COMMUNIQUE DE REPUBLIQUE ET SOCIALISME

 

 

République et Socialisme se réjouit d’abord que le deuxième tour des élections municipales se soit déroulé dans des conditions satisfaisantes dans les quelques 4800 communes où le verdict du premier tour n’avait pas permis la désignation d’une équipe.

 

Cette élection a d’abord été marquée par une forte abstention et le rejet du macronisme. Si les forces de gauche et écologiques obtiennent de bons résultats là où elles étaient unies, ces résultats sont surtout visibles dans les grandes villes alors que la droite se maintient dans les villes moyennes et les petites communes.

 

Alors que l’abstention est massive et pas seulement du fait de la crise sanitaire, il ne faut pas tirer de conclusions hâtives sur ce résultat.

 

République et Socialisme adresse ses encouragements aux nouveaux élus et se félicite de l’élection ou de la réélection de nombreux élus républicains de gauche qui sauront à leur niveau défendre les principes auxquels nous sommes attachés.

 

On l’a vu pendant le plus gros de la crise sanitaire, le rôle des élus municipaux est primordial. C’est eux qui peuvent le plus rapidement répondre aux besoins de la population. Un certain nombre d’entre eux ont d’ailleurs payé de leur vie leur sens du devoir et de la solidarité.

 

Mais l’abstention massive doit nous interroger. Comme les manifestations des « gilets jaunes » et les marques de soutien aux soignants pendant la crise sanitaire, elle traduit sans aucun doute une déconnexion profonde entre les aspirations du peuple et les réponses des dirigeants.

 

Aujourd’hui, une partie du peuple se sent abandonnée par ceux qui dirigent notre pays.

 

Si certains de nos concitoyens, notamment parmi les plus diplômés, se tournent vers le vote écologiste, d’autres, plutôt issus des milieux populaires, s’accrochent à des thèses qui rejettent l’universalisme républicain.

 

Les thèses racialistes et communautaristes qui prospèrent sur ce sentiment d’abandon ressenti par une partie du peuple n’ont pas de place dans notre République. Elles doivent être combattues avec détermination jusqu’au plus haut sommet de l’Etat.

 

Mais la réponse ne peut se borner à de nouvelles vagues de décentralisation ou à des mesures environnementales.

 

C’est en répondant à ses préoccupations sociales, à son besoin de plus de justice, de solidarité et d’égalité sur l’ensemble du territoire national qu’on amènera le peuple à s’intéresser de nouveau à la démocratie.

 

Plutôt que de construire de nouvelles féodalités, il est urgent d’agir pour défendre et améliorer les services publics et la solidarité entre les citoyens et les territoires, de faire en sorte que l’accès à des services de qualité soit assuré partout et pour tous.

 

De même, la défense de l’environnement doit aller de pair avec le progrès social.

 

Il est temps de mettre fin à la casse de l’hôpital public, à la dégradation de l’enseignement public, au démantèlement de la Sécurité Sociale, à la réduction des droits des salariés et des chômeurs, au règne de la finance, à l’appropriation par une petite minorité des richesses.

 

République et Socialisme sera toujours aux côtés de ceux qui se battent pour plus d’égalité dans le respect des valeurs républicaines, pour un droit du travail protecteur, pour une écologie au service de l’homme.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents