Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grégory Baudouin

Grégory Baudouin

Patriote et Républicain, ancien membre des Troupes Aéroportées, Président-Fondateur du Cercle Jean Moulin, mes références sont Jean Pierre Chevènement & Jean Moulin.


Rhoooooooooooo j’suis en colère ! par Grégory Baudouin

Publié par via Grégory Baudouin sur 12 Juillet 2020, 11:12am

Catégories : #Grégory Baudouin, #la Chronique, #écolo, #Khmers Verts, #sécurité, #Forces De l'Ordre, #laïcité, #féminisme, #colère, #sénatoriales

Rhoooooooooooo j’suis en colère ! par Grégory Baudouin

2020.07.11 Rhoooooooooooo j’suis en colère !

 

Je suis en colère. Vous me direz, cela ne change pas des masses. Mais bon. Nan mais sans déconner, le monde et la France deviennent-ils complètement débiles ? Sont-ils composés uniquement d’abrutis ?

 

Entre certains médias qui, pour faire du chiffre, voudraient nous faire croire à une vague des khmers verts, ces derniers qui à peine arrivés au manettes d’une grande ville n’ont d’autres mesures urgentes à proposer que de faire traduire les comptes-rendus des futurs conseils municipaux, des notes internes et externes etc. dans un sabir qui n’a rien de français,  l’extrême-droite qui conserve et conquiert quelques mairies, l’assassinat d’un chauffeur de bus et des personnes dans cette gÔche prompte à cautionner les dérives de la sœur d’un repris de justice, laquelle mène un combat politique et pas personnel, un membre des Forces de l’Ordre qui dans la pleine force de sa jeunesse a la jambe arrachée en service ce qui ne provoque pas plus de réaction de la dite gÔche, un labo pharmaceutique qui gave ses actionnaires, licencie en France et dont le président du MEDEF leur sert de laquais porte-parole, un ministre qui ne connait pas même les contours de son Ministère et 1000 gazelles qui se réunissent dans une manifestation de masse, comme dirait Bigard « Rhoooooooooooo j’suis en colère » !

 

L’extrême-droite a certes perdu, et c’est heureux, des villes ou des arrondissements comme celui de Marseille, où courageusement Mélenchon s’était calé dans une circonscription largement acquise à la gÔche sans jamais y avoir mis les pieds, mais où il ne s’est pas lancé dans la bataille des municipales. Notons que l’on ne peut pas même qualifier son parti de grand perdant des municipales puisque qu’il ne s’est pas ou si peu engagé que cela en reste insignifiant.  Mais l’extrême-droite a conservé Fréjus, de peu à 0,60%, mais conservé néanmoins. Mais l’extrême-droite a conservé Béziers. Béziers ! La ville natale de Jean Moulin ! S’il est un symbole, celui-ci en est un des zéniths. Béziers ne s’en remettra pas. Le Cercle Jean Moulin, ayant dans sa coprésidence d’honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, a boycotté cette ville pendant son premier mandat, il en sera de même pour le second. Enfin, l’extrême-droite a conquis une ville de vin ; c’est un coup à faire tourner au vinaigre tous les crus. Même l’ex-compagnon de la blonde, héritière du gériatre, a gagné la capitale de la Catalogne Française ; et là, moi qui aie la Catalogne dans mon cœur par tradition familiale et filiale, j’avoue que cela m’en a fichu un coup. Cet apôtre l’a joué très droite traditionnelle, je n’ai pas dit traditionaliste, pour devenir l’édile de la ville sans jamais utiliser la flamme du Front qui fit les beaux jours de sa jeunesse. Mais certains n’ont-ils pas de mémoire, d’autres sont-ils aveugles ? Le front national, le faux et pas celui de la seconde guerre mondiale, et ses satellites avaient voulu pendant un temps faire de leurs villes conquises un laboratoire de leur thèse et une vitrine. On sait ce qu’il en advint. Une dette colossale, des problèmes qui se sont rajoutés, des tensions exacerbées, des fonds ayant disparu et certaines municipalités misent sous tutelle. C’est ça qu’ils veulent encore ?

 

Alors, vous me direz, certains plutôt que de se tourner vers le FN ou son autre face de la même pièce, le parti devenu vide de Méluch, se sont tournés pour un vote protestataire vers les Verts, les khmers Verts (KV). Certains médias, intéressés uniquement par l’audience et donc la forme, n’hésitant pas à mettre une musique d’ambiance angoissante ou un rythme cardiaque pendant les reportages (cela arrivera bientôt pendant les JT vous allez voir…) plutôt que de s’intéresser au fond, ont voulu nous faire croire, nous faire accroire à une vague des KV aux municipales.  Mais que nenni ! De vague, il n’y en eut point. A peine une vaguelette qui n’a pas dépassée les frontières des urbains. Prenez leurs villes symboles Lyon, Bordeaux… Il est où le vote KV dans les villes adjacentes et/ou en périphérie ? Point. Il n’y en a pas ! A Lyon comme à Bordeaux, on a vu des bouffeurs de quinoa qui se déplacent en trottinette électrique (faisant fi de la batterie et grâce à qui et quoi celle-ci est rechargée, ou son devenir) et qui vont dans la nature le premier mai cueillir un brin de muguet ou s’extasiant d’avoir fait une bonne action pour avoir donné un billet de 5 au lieu d’une pièce de 2 à ce pauvre enfant moldave qui en vendait au carrefour. Je rêve d’en chopper un par le colbac et de l’emmener avec moi dans la nature sans eau, sans nourriture, sans tente et sans feu. Car bien sûr ils savent que le primordial dans la nature c’est de 1) s’hydrater, 2) se nourrir 3) dormir, (voire 4 se déplacer et 5 faire du feu) ;  et le LNT (Leave No Trace) ne laisser aucune trace, pas même ses excréments qui sont bourrés d’antibiotiques,  ni un noyau de fruit car celui-ci a été traité, il est bourré de produit chimique et de toute façon, rien n’en poussera car il est stérile.

 

Bon revenons à nos KV - nos façon de parler ; vos ou leurs… - bref revenons à ceux-là. Leur chef de file ne trouve rien de mieux à faire, attention ouvrez le ban : interdire le survol de « sa » ville par la patrouille de France, qui devait passer au-dessus de « son » espace aérien le 13 juillet dans le cadre des « festivités » (là, c’est moi qui met le mot entre guillemets) du 14 juillet parce que c’est pas beau, parce que ça fait du bruit, parce que ça fait de la pollution, parce que ça favorise les regroupements (et peut être aussi parce que ce sont des vilains pas beaux militaires). Je souhaite bon courage à l’une de ses communes adjacentes à savoir Colombier-Saugnieu où se trouve l’aéroport Saint Exupéry. Houuuuuuuuuuu ça va être sportif ! 

 

2ème mesure urgente : ordonner que la retranscription des conseils municipaux, toutes les notes internes et externes et autres courriers se fassent dans un sabir appelé « écriture inclusive ». Vous savez c’est ce truc inbitable à lire et qui fait saigner les yeux (et le cerveau), où plutôt que de marquer « des élus et des élues de la majorité » on écrit « des élu.e.s de la majorité ». Alors là, attention, question primordiale et prioritaire (roulement de tambours) : mais que vont-ils faire de tout ce temps gagné à écrire un mot en moins ?

 

D’ailleurs on la verra bientôt la puissance du tsunami KV : aux Sénatoriales. Cette semaine, les Conseils Municipaux ont élu leurs grands électeurs (compte-rendu en écriture inclusive à Lyon je le rappelle…). Les écolos, qui avait eu à la grande époque des Verts et du non moins grand Jean-Vincent Placé (qui attend toujours d’ailleurs derrière son téléphone un appel du Président de République pour un poste), avaient dû par la suite dissoudre le dit groupe qui doit être de dix minimum, les KV n’en ayant plus que 6. Et bien aux prochaines Sénatoriales, je vous prophétise qu’ils vont péniblement pouvoir refaire un groupe s’ils atteignent 10 sénateurs, s’ils en gagnent 4 péniblement sans en perdre un et tout au plus ils seront 12 (non je n’ai pas dit pénibles).

 

Tiens, d’ailleurs, ils étaient où les KV, il était où Méluch, ils étaient où les Obonos and co, elle était où cette gente dame qui mène un combat politique, pardon pour son enfant de cœur de frère, il était où cet acteur exilé aux USA (pas pour des raisons fiscales houlaaaa non pas pour des raisons ficales), elle était où cette « chanteuse » en mal de reconnaissance et ils étaient où ces autres « stars » de la gÔche bien-pensante, ils étaient où pendant ces deux semaines ? Ils étaient où quand un Gendarme de 25 ans, une jeune fille ex Championne de Judo Militaire, s’est fait arracher la jambe en service par un criminel ayant un casier judiciaire long comme le bras et sous l’empire de stupéfiant. Drôle, si je puis dire, là on les a pas vu, là on ne les a pas entendu, là on n’a pas lu tribune sous leur plume (ou celle d’un nègre).

 

Ils étaient où les KV, il était où Méluch, ils étaient où les Obono and Co, elle était où cette gente dame qui mène un combat politique, pardon pour son enfant de chœur de frère, il était où cet acteur exilé aux USA (pas pour des raisons fiscales houlaaaa non), elle était où cette « chanteuse » en mal de reconnaissance et ils étaient où ces autres « stars » de la gÔche bien-pensante, ils étaient où pendant ces deux semaines ? Ils étaient où quand un chauffeur de bus s’est fait tabasser à mort par 2 criminels et deux complices ayant tous un casier judiciaire long comme le bras et là encore sous l’empire de stupéfiant ? Marrant, si je puis dire, là on les a pas vus, là on ne les a pas entendus, là on n’a pas lu de tribune née de leur plume (ou de celle d’un nègre). Ah ça pour le décès d’Ennio Morricone, ils ont retrouvé de la voix. Indignation sélective ? Ou surdité aussi brusque qu’inattendue ? Il est vrai qu’à force de faire de la branlette intellectuelle… (Voir paragraphe sur le sabir dans la capitale des gaules).

 

Oups ! Houla non, il ne faut pas dire cela. Capitale des gaules… la gaule cela pourrait être mal interprété. Pourtant j’adore bouffer une tête (et j’ai bien dit la tête) de nègre devant un film. Mais imaginez seulement aujourd’hui de sortir un film ayant pour titre « La belle et le clochard »… Scandale ! Mais Schiappa est arrivééée (un peu comme Zorro). Alors on vire une des seules personnes compétentes du gouvernement en la personne du Secrétaire d’Etat à l’Intérieur Nunez, présent pour amortir autant que faire se peut les boulettes que ne manquerait pas de faire Castaner, pour le remplacer par une féministe en la personne la susnommée Schiappa. Alors que l’on voit une manifestation de masse de 1000 gentes dames à Paris pour protester contre l’arrivée au gouvernement de Darmanin à l’Intérieur, qui a eu droit à 3 procédures (choses rares) lesquelles procédures ont toutes conclues à un classement sans suite, et de Dupont-Moretti parce qu’il n’aurait pas été gentil verbalement envers certaines dames en tenant des propos qui auraient pu en froisser certaines… Mais voir arriver Schiappa, dont je demande à voir encore les compétences à l’Intérieur, non cela ne les choque pas. Elle qui avait écrit en substance dans un « livre » «  Osez l’amour des rondes », nous apprenait que «  la fellation est la spécialité des rondes ». Maintenant, imaginons un homme qui écrirait, je ne sais pas… « Osez l’amour buccale » et qui dedans écrirait que « le cunnilingus est la spécialité des hommes » : imaginez le scandale si celui-ci arrivait Ministre. Il aurait toutes les ligues de vertu, les féministes sur le dos et « la communauté » LGBT spécifiant que les femmes pratiquent aussi très bien le cunnilingus.

 

Mais pendant qu’on met en avant toutes ces galéjades (attention ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, je n’ai jamais dit que le combat des femmes n’était pas un combat juste), on ne parle pas du reste, on ne s’occupe pas du reste. Par exemple, un laboratoire pharmaceutique qui va encore goinfrer ses actionnaires, aussi grâce au crédit d’impôt touché du gouvernement français, et qui pendant ce temps présente un plan « social » (social mon cul !) de licenciement de 1000 ouvriers. L’histoire sans fin et sans cesse renouvelée dans le monde d’avant, du présent et d’après du capitalisme. Ce qui est dingue (mais l’est-ce vraiment ?) c’est de voir le Président d’une partie des patrons de France, assurément celui des grands patrons, se faire le laquais servile du dit labo et venir raconter des fadaises plus grosses que l’embonpoint des caricatures patrons pendant la révolution industrielle devant un journaliste qui ne pipe pas mot. Il a été démontré par un autre journaliste sur une chaine info (et non pas une chaine info en continu) que les trois-quarts de ce qu’avait dit ce galant majordome était faux.

 

Tout comme était fausse la dernière déclaration du Ministre Darmanin : « je suis le Ministre des cultes ». Non Monsieur le Ministre, vous n’êtes pas le Ministre des Cultes, vous êtes le Ministre chargé des Cultes. Vous êtes Ministre en France, c’est-à-dire dans une République où sont passées des lois tel que le régime de séparation de l’Eglise et de l’Etat, principe des relations entre l’Etat et les cultes. Vous avez une loi datant du 9 décembre 1905 concernant la séparation des églises et de l’Etat. Vous savez cette loi qui dit en son article 2 que « la République ne reconnait, ne salarie ni ne subventionne aucun culte ». Vous savez cette loi qui fait de la France une République laïque et de l’un de ses Ministre, non pas le Ministre des Cultes, mais le Ministre chargé des Cultes.

 

Si Nunez était là pour rattraper les bourdes de son Ministre, pour le coup, on peut penser que Schiappa sera bien trop occupée…

 

Avec les féministes, que pensiez-vous que je puisse penser d’autre, allons, allons…

 

Par le ciel, partout, pour tous, que la Force soit avec vous !

Salut et Fraternité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents