Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grégory Baudouin

Grégory Baudouin

Patriote et Républicain, ancien membre des Troupes Aéroportées, Président-Fondateur du Cercle Jean Moulin, mes références sont Jean Pierre Chevènement & Jean Moulin.


Fondation Charles de Gaulle : lettre n°35

Publié par via le Cercle Jean Moulin sur 26 Novembre 2021, 15:44pm

Catégories : #Général de Gaulle, #fondation

 

Chères amies,
Chers amis,

Il y a trente ans, j’étais à Massawa, au bord de la Mer Rouge, peu de temps après la fin des combats, qui avaient vu les Érythréens d’Issayas Afeworki et les Tigréens de Meles Zenawi, – alors coalisés avant de s’opposer plus tard –, triompher de Mengistu, le dictateur communiste qui avait tué, dit-on de ses propres mains, le Négus Haïlé Sélassié en 1974. Tout était ruine, mort et désolation. Près de la base navale dévastée, une croix de Lorraine se dressait, intacte, témoignage des combats de 1941, remémorés aujourd’hui par la belle exposition que nous offre l’Historial Charles de Gaulle aux Invalides, entièrement rénové, et dont le parcours s’ouvre désormais avec un superbe et émouvant mobile de Calder, dédié à la France Libre. Nous publions à cette occasion le formidable témoignage de Pierre Ielhé, En Érythrée, avec un marin et des chameaux.

 
***

9, 10 et 11 novembre 2021. Trois journées prodigieuses. Colombey, les Invalides, l’Arc de Triomphe et le Mont-Valérien. Un simple cercueil drapé de tricolore, celui d’Hubert Germain, qui n’était plus seulement le sien, mais celui de « la confuse multitude qui a porté à bout de bras les agonies successives de la France », psalmodiée par Malraux. Trois moments français, à l’unisson du simple amour de la patrie, du combat pour la liberté, et de la quête de la dignité de l’homme. Peut-être n’y a-t-il rien d’autre à dire qu’avoir tout simplement été là, par sa présence ou par la pensée, renvoyant à leur infamie tous les trafiquants d’histoire, qui font florès dans cette saison gâtée.

Nous vous livrons un document exceptionnel, grâce à la générosité de Didier et Catherine Maus, fille de Roger Bertrand, Commandeur de la Légion d’Honneur et grand résistant. C’est un film inédit sur les cérémonies du 11 novembre 1945, présidées par le général de Gaulle. Jean-François Muracciole nous éclaire sur La destinée sociale des Compagnons.

 
***

J’étais à Brest il y a quelques jours pour inaugurer la remarquable exposition et participer au colloque De Gaulle, Brest et la mer, organisés par le Service Historique de la Défense, en partenariat avec la Fondation et l’Éducation nationale. C’est l’occasion d’éclairer un angle mort de la pensée et de l’action tant civile et militaire d’un terrien aux yeux d’abord rivés vers l’Allemagne, qui mena pourtant, car son regard embrassait loin et en avance sur son temps, une politique maritime ambitieuse, sur laquelle nous reviendrons l’année prochaine, grâce à Jean-Marie Dedeyan.

Nous avons inauguré notre programme de recherche sur De Gaulle, Israël et les Juifs, par une causerie réussie, tant par la qualité des débats que par l’affluence, le 16 novembre dernier au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme. Nous remercions Dominique Schnapper d’avoir ouvert cette soirée. Arnaud Teyssier et Frédéric Fogacci, ont animé avec beaucoup de brio ce débat qui a réuni Denis Charbit, Samy Cohen, Perrine Simon-Nahum et Philippe Boukara. En 2022, deux colloques seront organisés à Paris et en Israël. Un grand merci à Christine Branchu, notre secrétaire générale, qui est à l’origine de ce projet.

Notre partenariat se poursuit avec l’Éducation nationale, comme en témoigne la dernière vidéo de la collection « Les années de Gaulle », dont la narration est assurée par notre ami Michel Anfrol, dont la mémoire reste tellement vivante à la Fondation et aux Amis.

La maison natale du général de Gaulle à Lille vient de rouvrir après d’importants travaux. Il nous faut remercier du fond du cœur le Conseil Départemental du Nord, et ses deux présidents successifs, Jean-René Lecerf et Christian Poiret. Un amical salut à Pascal Babouot, Maire de Colombey-les-Deux-Églises, membre de la Convention, à qui les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur ont été remis par Jacques Godfrain.

Écoutons la chronique de François Heillbronn sur deux grands résistants, Jean-Mathieu Boris et Bernard Fall. Ainsi que la grande œuvre de notre ami Olivier Germain-Thomas, sa formidable Épopée de la France Libre, enfin rediffusée sur France Culture à partir du 5 décembre. Enfin, Jean-Marie Dedeyan a lu pour nous le dernier ouvrage de notre ami Jean-Louis Debré Quand les politiques nous faisaient rire.

Bonne lecture !
          



 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents