Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grégory Baudouin

Grégory Baudouin

Patriote et Républicain, ancien membre des Troupes Aéroportées, Président-Fondateur du Cercle Jean Moulin, mes références sont Jean Pierre Chevènement & Jean Moulin.


Espérons que, si sa volonté d’abandonner la dissuasion me dissuade de voter pour lui, qu’il ne me dissuade pas de voter au premier tour par Grégory Baudouin

Publié par GB sur 20 Février 2022, 20:57pm

Catégories : #Grégory Baudouin, #la Chronique, #Général de Gaulle, #Amiral de Gaulle, #Jean Pierre Chevènement, #Jean Moulin

Espérons que, si sa volonté d’abandonner la dissuasion me dissuade de voter pour lui, qu’il ne me dissuade pas de voter au premier tour par Grégory Baudouin

J'écoute la campagne présidentielle et je suis sidéré, sidéré de tant de platitudes, de poncifs, de banalités, d'outrances, de réponses toutes faites et surtout de non-réponses aux vraies questions des citoyens. Serais-je à la place des candidats que peut-être, sûrement, je ne ferai pas mieux néanmoins... 


Je repense à ce temps où nous avions des politiques, des hommes d'Etat qui avaient une ambition pour la France, et non des politiciens qui ont des visions pour leur (petite) carrière. 

Que nous soyons d'accord ou non avec eux et leur politique, ils s'appelaient le Général de Gaulle, Pierre Mendès-France, le Président Mitterrand, Michel Crépeau, Philippe Séguin... Quand on voit qui est président de groupe dans les deux Chambres, on peut comprendre le niveau des Députés de la Nation d'aujourd'hui, on comprend la lente et inexorable descente aux enfers de la France. 


L'un d'entre eux faisait jusqu'à ce jour une campagne qui attirait la sympathie, ayant fait oublier ses soutiens à des engeances du type Traoré : il s'agit de Fabien Roussel. Il revenait à la fibre patriotique du Parti Communiste, il avait des thématiques bon enfant comme la bonne bouffe franchouillarde jusqu'à ...jusqu’à ce qu'il propose d'abandonner "la dissuasion". Celle-ci qui fut imaginée, pensée, établie, mise en œuvre et instituée par le Général de Gaulle, et qui permis à la France de se hisser parmi les grands. Pour Jean-Pierre Chevènement « loin d’être un outil de théâtre d’opérations, le nucléaire doit demeurer un signifiant politique. » (1)  L'abandonner entrainerait la perte de notre "siège permanent" et donc nous relèguerait dans le tréfond du classement des puissances mondiales. D’ailleurs, en 1970, le Général de Boissieu avait reçu en testament de son beau-père, le Général de Gaulle le message suivant : « si un jour, pour des questions de crédits, vous devez choisir entre l’atome tactique et l’atome stratégique, croyez-moi faites l’effort sur l’atome tactique, car il vaut faire un effort sur ce qui précède l’apocalypse que sur l’apocalypse ». (2)


Et à ceux qui pensent que cela coûte cher et que l'argent du contribuable pourrait être mieux attribué, rappelons-nous l'Amiral de Gaulle dans ses mémoires : « A la fin de mars 1966, mes fonctions dans l’aéronautique m’amène à côtoyer anonymement, à l’aérodrome du Bourget, Indira Gandhi, 1er Ministre de l’Union Indienne, venue s’entretenir avec le Chef de l’Etat français de la situation politique en Asie. La noblesse de son maintien fait impression, mais on me glisse en coulisse que, « lorsqu’une femme est Chef d’Etat, ce sont les militaires qui gouvernent. » Au moment où elle quitte le salon d’accueil des personnalités pour prendre son avion, une formation de réacteurs français passe fortuitement à baisse altitude. Un de ces journalistes à la tenue négligée pour faire plus « intellectuel prolétaire et pacifiste » lance tout haut à la cantonade : « Ah ! Tout cet argent gaspillé pour ces engins qui pourraient être utilisé à combattre la faim dans le monde » ; Indira Gandhi se tourne vers lui en le fusillant du regard et rétorque en français : « Quand l’Inde sera capable de construire elle-même ces avions, alors elle n’aura plus d’habitants qui mourront de faim. » Elle rappelle ainsi que la misère a, sauf accident naturel, sa source essentielle dans l’incapacité. » (3) Espérons que, si sa volonté d’abandonner la dissuasion me dissuade de voter pour lui, qu’il ne me dissuade pas de voter au premier tour.


Le Président Chirac a été le premier à casser la fonction, en revisitant le récit national notamment.

 

Le Président Sarkozy a dévoyé la fonction.

 

Il n'est pas de qualificatif pour le Président Hollande qui fut le plus mauvais Président de la Ve République, allant jusqu'à dévoiler dans un livre des choses que ne devrait pas dire un Président de la République de l'exercice de ses fonctions ; on appelle cela "l'intérêt national".

 

Le Président Macron aura été le plus incompréhensible.


Simplement cela explique que des personnes insignifiantes, élues par défaut et/ou par accident historique, n'œuvrant que dans leur bulle, s'imaginent un destin national. Philippot, par exemple qui disait être soutenu "par des millions de personnes ». Il se sera compromis avec tous ces gens défilant avec force de gilet de sécurité, avec les antimasques, les antivaccins, les antipasssanitaires, les antipassvacinales, et toute la fange complotiste la plus bas de plafond pour obtenir au bout du compte 1 parrainage, 1 parrainage. Philippot s'est un seul et unique parrainage ! Mort de rire. Pitoyable pitre.

Je suis issu de la gauche patriotique et républicaine, de la gauche Chevènementiste à laquelle je suis toujours fidèle. Pour cela, je ne pourrai voter pour Artaud ou pour Poutou même par bon sentiment. Je ne peux voter pour la gauche racialiste, indigéniste, communautariste donc antirépublicaine, donc je ne pourrai voter ni pour Taubira, ni pour Mélenchon. Nous sommes totalement irréconciliables avec cette ... "gÔche" comme l'a dit Manuel Valls. Et pourtant, j'ai beaucoup d'affection pour le Parti Radical qui fut celui d'Anthonin Moulin et de son fils Jean. Je ne pourrai voter Roussel pour les raisons déjà explicitées.


Il est évident que pour des raisons politiques et familiales, je ne peux voter pour la fange d'extrême-droite ce qui élimine les Lepen, Zemmour, Dupont Aignan, Asselineau. 


Je ne peux voter non plus pour Pécresse qui est au Gaullisme ce que le pané et au poisson, avec encore moins de charisme que le premier cité. Tout sonne faux chez elle, sa posture, sa campagne, ses discours, comme celui fabriqué pour le catastrophique meeting national du Zénith, ou ceux, dit plus personnels, de province. Et sans vouloir m'en prendre au physique, mais même là tout sonne faux. Il y a quelque chose de faux dans ce visage bouffi ; il parait souvent de cire, serait- ce un abus de botox ou une chirurgie esthétique ratée ?


Alors j'ignore s'il y a d'autres candidats qui auront les 500 signatures dans cette offre pourtant déjà pléthorique, mais moi qui m'intéresse à la politique, je ne me retrouve nulle part ; alors je n'ose imaginer celui qui ne s'intéresse pas à la politique ou celui qui en a été dégouté.


J'aurai pu, j'aurai voulu voter Jean-Pierre Chevènement, "l'homme de la Nation", mais cela ne sera plus possible. J'aurai pu voter pour Monseigneur le Prince Murat, mais ce ne sera pas pour ce coup-ci.

 

Alors celui qui dans cette présidentielle se rapproche le plus de mes options, c'est Djorge Kuzmanovic, Président de République Souveraine. Ce parti est dans l'esprit - c'est marqué dans sa charte - du Conseil National de Résistance présidé par Jean Moulin, et ambitionne une ligne de de Gaulle à Jaurès. Mais aura-t-il ses 500 signatures ?  S'il ne les a pas, je suis toujours dans l'expectative et je ne peux vous dire à cet instant ce que je ferai au premier tour ; mais je peux vous dire que je ferai tout pour faire battre l'extrême-droite si celle-ci est présente au second tour. 

 

Par le ciel, partout, pour tous, que la Force soit avec vous, salut et Fraternité.

 

1 : Jean-Pierre Chevènement : le dernier des jacobins sous la direction de Régis Boulat et Renaud Meltz avec la collaboration de Laurent Heyberger. Ed Nouveau Monde P 397

2 : c’était de Gaulle par Alain Peyrefitte. Ed Gallimard P 711

3 : Mémoires accessoires 1946-1982 par Philippe de Gaulle ad Plon P 163

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents